people tic

French Founders : le réseau qui monte

Pascal Boiron, MID e-news | 6 mars 2015

logo1

Créé voilà moins d’un an, le réseau international de dirigeants d’entreprise français compte déjà 620 membres dans 17 pays. Témoignage d’un nouveau membre de French Founders aux Etats-Unis, Robin Calot, General Manager & International Development Director de la startup toulousaine MyFeelBack.

Opérationnel depuis moins d’un an, le réseau international French Founders compte déjà 620 membres dans 17 pays. Les membres du réseau sont à la fois des cadres dirigeants français de grands groupes et des chefs d’entreprises françaises implantées à l’étranger, comme Robin Calot, General Manager & International Development Director de la startup toulousaine MyFeelBack. Et pour sa première année entière d’existence, French Founders compte encore accélérer et passer le cap des 2 000 membres fin 2015. « Si le développement de French Founders est aussi rapide, c’est notamment grâce à la variétés des profils des membres, qui sont soit des cadres dirigeants français de grands groupes internationaux, soit des chefs d’entreprises français implantés à l’étranger, résume Pierre Garrigues, responsable des ventes et des partenariats de French Founders. Par ailleurs, en plus des nombreux services qu’il peut rendre à ses membres, le réseau a su développer des événements exclusifs qui se révèlent très efficaces pour développer son activité. »

Aider à la fois l’entreprise et la personne

La startup toulousaine MyFeelBack a officiellement ouvert sa filiale aux Etats-Unis en début d’année et a confié les rennes de ce développement à l’international à Robin Calot, auparavant Directeur Sud-Ouest de Global Appoach Consulting. « La première aide que m’a apporté le réseau French Founders, c’est celle qui concerne l’installation de l‘entreprise et la mienne à New-York, explique Robin Calot. Car avant de se focaliser sur le développement de l’activité, il est essentiel de faire des choix adaptés dans son implantation. Dans ce domaine, j’ai bénéficié d’un accompagnement pour trouver un avocat, un cabinet comptable, pour trouver des bureaux pour l’entreprise, un appartement pour moi, ou encore pour louer des salles de réunion. C’est très opérationnel et c’est de cela dont on a besoin lorsqu’on s’installe. » Ensuite, l’accompagnement est effectivement centré sur le développement de l’activité et l’apport de nouveaux contacts. « Dans un second temps, la priorité est de gagner du temps dans les actions commerciales. Cela m’a permis, par exemple, de présenter l’activité de MyFeelBack au Consulat de France, de participer à un événement exclusif chez Cacharel New-York ou chez Ladurée… »
Pour la suite, Robin Calot attend des outils logiciels en préparation chez French Founders de cibler plus facilement et plus rapidement les bonnes entreprises et les bonnes personnes.

Pascal Boiron, MID e-news

En photo : au centre, Pierre Garrigues, responsable des ventes et des partenariats de French Founders ; à droite, Robin Calot, General Manager & International Development Director de MyFeelBack.

0 commentaire